Pourquoi les formations en management sont inutiles ?

Être manager est une position difficile, il faut pouvoir faire accepter des décisions auxquelles nous n’adhérons pas forcément. Il faut savoir gérer les personnalités et les différentes formes d’égo.

Il faut savoir faire les entretiens individuels, les notations, féliciter, réprimander, recruter. Faire tampon entre la direction et les équipes.

Malgré l’apparente complexité de cette position, nombreux sont les managers qui considèrent ne pas avoir besoin de se former.

D’un autre côté, les bons managers savent que le management est un art complexe et qu’il n’est absolument pas inné.

Il y a 1 employé sur 6 qui se dit victime de violences verbales de la part de son manager et 1 sur 4 quitte son travail à cause de son manager. D’un autre côté 70% des managers estiment ne pas être outillés pour réaliser leurs missions de managers.

Le marché de la formation professionnelle représente un volume total d’affaire de 30 milliards d’euros en 2019 en France (source Xerfi), et la formation professionnelle à titre principale représente un chiffre d’affaires total de 6.8 milliards d’euros. À titre de comparaison, le marché du jeu vidéo en France s’élève à 4.8 Milliards d’Euros (source) ou encore le marché du bio à 8 milliards d’euros en 2019.

Il y a plus de 3000 cabinets de conseils spécialisés en RH et les formations en management se classent en 3e position des formations les plus consommées (numéro 1, l’apprentissage des langues).

 

Alors comment est-il possible qu’avec autant d’acteurs dans le monde de la formation professionnelle en management et avec un tel volume de formations, la situation des managers et des collaborateurs n’évolue pas ?

 

J’émets 4 hypothèses :

  1. Seuls les bons managers font des formations en management.
  2. Les formations dispensées ne répondent pas aux problématiques des managers.
  3. Les formateurs n’ont eux-mêmes jamais managé d’équipe.
  4. Les procédés pédagogiques ne permettent pas aux managers d’assimiler l’intégralité des connaissances dispensées.

 

1/ Seuls les bons managers font des formations en management.

 

Pour reprendre la phrase de Socrate :

« je ne sais qu’une chose, je ne sais rien ».

Plus on en sait, plus on réalise l’étendue de son ignorance.

Cette première hypothèse se confirme à mesure des accompagnements et formations en management que je réalise. Les managers que je forme sont déjà généralement très bons et sont très conscients de leurs lacunes.

 

2/ Les formations dispensées ne répondent pas aux problématiques des managers.

Combien d’articles aux titres bidons avez-vous lu sur le management ?

« Et si vous éliminiez vos tics de langage ? »

« Manager du bonheur, un nouveau job qui bouscule »

« Comment tuer la rumeur avant qu’elle ne vous tue »

« Les applications smartphone indispensables au manager 3.0 »

J’en passe et des meilleurs.

 Le management est une jeune discipline. Elle trouve ses débuts avec l’organisation scientifique du travail au début du XXe siècle.

L’Organisation scientifique du travail avait pour objectif d’améliorer la capacité de production des usines en divisant verticalement et horizontalement le travail. Les employés effectuent donc des tâches répétitives dénuées d’intérêt intellectuel et sont rémunérés à la performance. Celle-ci mesurée par la capacité de production sur un temps donné.

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Il fut un temps où pour être le chef, il fallait être le plus fort dans son domaine, si ce n’était pas le cas, naturellement un autre membre du groupe, plus fort prenait ce rôle à votre place.

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Pour éviter cela, grâce au droit, nous avons créé les grades, les statuts etc.

Comme n’importe où, ce n’est pas parce qu’on porte un titre ou un grade que la confiance et la discipline de ses subordonnés sont acquises.

La discipline est un accord implicite entre une personne et un groupe de personnes. Si le groupe de personnes souhaite rompre cet accord implicite, en l’absence du droit, un nouveau chef prendra la place du chef.

On reconnait donc un bon chef si celui-ci a la confiance de ses subordonnés, sans avoir à se reposer sur le droit, donc sur son grade.

Il y a là, quelque chose de trivial, c’est pourquoi le management est une discipline complexe.

Selon mon expérience, manager repose sur 4 piliers essentiels pour créer cette confiance :

  • Comprendre ses modes de fonctionnement et ceux des membres de son équipe
  • Comprendre comment créer les conditions de la coopération entre les membres d’une équipe
  • Savoir élaborer une décision en toute circonstance (crise ou pas crise)
  • Savoir transmettre cette décision sans oublier d’information

 

 

3/ Les formateurs n’ont eux-mêmes jamais managé.

Il ne vous viendrait pas à l’esprit d’apprendre l’anglais avec un formateur qui connait toutes les règles de grammaire, mais qui ne sait pas aligner une phrase correcte en anglais ?

Alors, pourquoi faire appel à des formateurs en management qui n’ont eux-mêmes jamais managé ?

J’ai déjà croisé des « experts » en management, qui, en 20 ans de carrière n’ont jamais eu à manager quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes, et ne sont pas dérangés à l’idée de donner des conseils à des managers qui vivent des réalités managériales qu’on ne peut pas imaginer si l’on ne les a pas vécues.

Inutile de prendre l’exemple concret du moment auquel il faut réprimander le comportement d’un collaborateur, c’est plus facile d’expliquer comment faire lorsqu’on ne l’a jamais fait, que le faire soi-même.

Lorsque vous faites appel à un formateur en management, ne vous laissez pas impressionner par les logos des entreprises dans lesquelles il est déjà intervenu.

Vérifiez plutôt si son expérience managériale est en adéquation avec les défis auxquels vous ou vos managers êtes confrontés, et n’oubliez pas qu’un formateur en management ne doit pas vous apprendre à faire votre métier, mais doit vous aider à mettre en place les meilleures conditions pour atteindre vos objectifs sans compromettre votre bien-être ou celui de votre équipe.

 

 

4/ Les procédés pédagogiques ne permettent pas aux managers d’assimiler l’intégralité des connaissances dispensées.

L’unique enjeu d’une formation est de réduire au maximum le delta entre ce que retiennent les “élèves” et les compétences transmises du formateur.

Notre cerveau est fait d’une telle façon, que seule l’expérience transforme. Il n’y a pas de meilleure façon d’apprendre que de « faire ».

Je peux vous expliquer 300 fois comment tirer à la carabine, tant que vous n’aurez pas vous-même empoigné le fusil, senti la crosse contre votre épaule, épousé la détente avec la pulpe de votre index, senti votre respiration influencer le mouvement de votre canon, visé votre objectif en gardant la cible floue et le guidon net, et bien, vous ne saurez pas vraiment tirer à la carabine.

Si un formateur en management vous propose une formation PowerPoint pour vous apporter les compétences essentielles au rôle de manager, fuyez.

Par exemple, lors de mes formations en management, 90% du temps est consacré à l’expérience. On explore concrètement avec des jeux de rôles les problématiques concrètes auxquelles l’équipe est confrontée actuellement. On travaille collectivement sur les enjeux à court et moyen termes et nous créons un espace dans lequel il est possible de redéfinir un cadre de travail sain dans lequel on comprend les besoins des autres et nous arrivons à exprimer les nôtres.

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Atelier d’appropriation de l’histoire de l’entreprise par l’ensemble de l’équipe. Cela permet à chacun des participants de prendre de la hauteur sur les différents moments clés qui jalonnent l’histoire de l’entreprise. Cela donne le sentiment d’appartenir à quelque chose de plus grand, avec des faits marquants et donne au manager du recul sur la perception de chacun des différents événements.

 

Pour conclure,

Il est essentiel de savoir sur quels critères prendre une décision lorsqu’on décide de se former au management. Assurez-vous que le contenu pédagogique corresponde aux besoins de votre équipe, que le formateur dispose lui-même d’une véritable expérience managériale et que la pédagogie employée va réduire au maximum le gap entre ce qui est dispensé et ce qui est retenu. N’oubliez pas que dans certains cas tout ou partie de la formation peut être financé par un OPCA/OPCO.

 

Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à me contacter, j’aide les équipes à être plus performantes sans altérer leur bien-être et n’hésitez pas à partager cet article aux personnes qui pourraient en avoir besoin.
Julien Derimer

Julien Derimer

Consultant en management

Après 7 ans passés dans l’armée en compagnie de combat, un mastère spécialisé Innover et Entreprendre de l’ESCP, un passage en cabinet de conseils, j’ai fondé Theorie, pour accompagner les managers avec des outils du monde militaire et aider les entreprises en contexte de changement